Walter Billet Avocats (Fabien Billet) conseil de Virtuo pour son financement de série C de 80 millions d’euros

Conseillé sur les aspects juridiques par Walter Billet Avocats, Virtuo sécurise 80 millions d’euros pour s’imposer comme l’alternative à la voiture individuelle et conquérir un million d’utilisateurs en Europe.

Virtuo, la scale-up française de voiture à la demande, a bouché un tour de table de 50 millions d’euros (60 millions de dollars) mené par AXA Venture Partners et complété par une ligne de financement de 30 millions d’euros (36 millions de dollars).

Bpifrance, avec son fonds Large Venture, Alpha Intelligence Capital, H14 ainsi que les actionnaires historiques Balderton Capital, Iris Capital et Raise Ventures participent également à l’opération, portant à 80 millions d’euros l’investissement total dans Virtuo depuis sa création.

A cette levée s’ajoute une nouvelle ligne de financement pan-européenne auprès de Natixis et de plusieurs établissements du Groupe BPCE, à hauteur de 30 millions d’euros, qui permettra à Virtuo de développer sa flotte. Un nouvel élan alors que cette année a aussi marqué pour la scale-up sa nomination dans le French Tech 120 aux côtés des plus belles réussites technologiques françaises.

Cette levée de fonds d’un montant total de 80 millions d’euros alimente l’ambition de Virtuo d’investir dans sa technologie et de lancer des services innovants qui lui permettront de s’imposer comme une alternative de référence à la voiture personnelle. Parallèlement à l’évolution de l’application et de l’expérience, cet investissement lui permettra d’accélérer son expansion européenne et l’électrification de sa flotte.

 

Un coup d’accélérateur pour une mobilité plus responsable

Virtuo a été fondé en 2016 avec l’objectif de révolutionner la location de voiture en supprimant l’attente au guichet, la paperasse et les coûts cachés, en particulier pour les trajets de moyenne et longue distance. Grâce à son application, Virtuo a fluidifié cette expérience en permettant notamment de réserver une voiture à tout moment, de l’ouvrir et la démarrer avec son smartphone sans dépendance aux horaires et conditions de location auprès d’un guichet. Mais Virtuo s’est aussi imposé plus largement comme une alternative de référence à la voiture individuelle pour les urbains des grandes villes européennes (y compris Paris, Londres, Lyon, Barcelone, Madrid). La scale-up répond ainsi à la demande des nouvelles générations qui privilégient l’usage à la propriété.

« L’ambition derrière Virtuo et notre offre de voiture à la demande est de repenser notre rapport à l’automobile en y apportant la fluidité et la légèreté du digital que recherchent les nouvelles générations, déclarent Karim Kaddoura et Thibault Chassagne, fondateurs de Virtuo. On doit pouvoir profiter de la voiture aussi simplement que l’on ‘streame’ de la musique ou des films : le véhicule doit être disponible sur demande et disparaître après utilisation. » Le lancement de Virtuo Delivered témoigne de cette ambition. Testée à Londres et disponible depuis quelques jours à Paris et Madrid, cette nouvelle option de livraison permet aux utilisateurs de réserver une voiture qui leur sera apportée et reprise en bas de chez eux, sans avoir à se déplacer en station.

 

« L’exécution et le développement du concept est spectaculaire. Virtuo est à n’en pas douter l’un des nouveaux fleurons de la tech française, dont le nouveau financement représente une étape majeure dans son développement », commente Fabien Billet, associé de Walter Billet Avocats et conseil de la société et de ses fondateurs depuis l’origine.

 

Accélération à l’international et électrification de la flotte

Cette levée de fonds est également l’occasion d’accélérer l’implantation de Virtuo en Europe : déjà présent en France, au Royaume-Uni et en Espagne, le service va s’exporter à Milan dès ce mois de mai et en Allemagne d’ici 2022, pour couvrir une dizaine de pays à horizon 2025. Virtuo y lancera son service pour les consommateurs, ainsi que son offre Virtuo for Business, qui propose des avantages complémentaires à la clientèle d’entreprises.

Parallèlement, afin de répondre aux enjeux climatiques, Virtuo a pour ambition d’électrifier 50 % de sa flotte d’ici 2025  pour atteindre 100 % en 2030. Virtuo n’a pas attendu la levée de fonds pour avancer dans ce sens puisque l’entreprise a intégré depuis mars 2021 le Hyundai Kona Electric dans son parc automobile, avec un modèle économique de partage des revenus inédit. De plus, l’entreprise compense 100 % de son empreinte carbone depuis janvier 2021, en finançant des projets certifiés de réduction des gaz à effet de serre en Europe.

 

Cette levée de fonds permet à Virtuo de se fixer un nouveau cap : 1 million d’utilisateurs à travers l’Europe en 2025.

 

 

Walter Billet Avocats conseille Virtuo avec une équipe composée de Fabien Billet, associé, Christophe Cussaguet, Miguel Goncalvez

 

Autres conseils juridiques :

Pour AXA Venture Partners : Villechenon (Tristan Segonds, associé, Eléanore Griffiths)

Pour Iris Capital : Chammas & Marcheteau (Denis Marcheteau, associé, Jérôme Chapron, counsel)

Pour BPI Large Venture : Carlara Avocats (Constance Le Vert, associée)